TÉLÉCHARGER LA SEPTIEME PROPHETIE GRATUITEMENT


On se demande d’ailleurs si le réalisateur a simplement cherché à suggérer, ou au contraire se montrer ambitieux esthétiquement, mais qu’elle que soit la réponse, c’est raté, et pas qu’un peu!!! Je ne serais pas étonné d’apprendre que certaines carrières aient été fusillées par ce « monument ». Titre original The Seventh Sign. Pour découvrir d’autres films: Leurs réputations n’étant pas méritées, Biehn acteur fétiche des années 80 devient rapidement ringard, quant à Moore, après une gloire aussi rapide qu’éphémère dans la première moitié des années 90, elle se fera facilement oubliée.

Nom: la septieme prophetie
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 38.93 MBytes

La Prophétie des ténèbres. Pour découvrir d’autres films: Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer A noter Demi Moore dans ces début. Or les nouveaux éléments présents dans le film sont désespérément bâclés. Je n’avais encore jamais vu Demi Moore jouer aussi bien et Prochnow aussi ténébreux.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 6 critiques. Suivre son activité abonnés Lire ses 3 critiques. Suivre son activité 39 abonnés Lire ses critiques. Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 2 critiques. Suivre son activité abonnés Lire ses 5 critiques. Suivre son activité abonnés Lire ses 1 critiques.

Septième prophétie (La) / La 7ème prophétie – Film () –

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses critiques. Suivre son activité 88 abonnés Lire ses 2 critiques.

Suivre son activité abonnés Lire ses 7 critiques. Suivre son activité 1 abonné Lire ses critiques. Suivre son activité abonnés Lire ses critiques. Suivre son activité Lire ses 4 critiques. Votre avis sur La Septième prophétie?

Trier par Critiques les plus utiles Critiques les plus récentes Par les membres ayant fait le plus de critiques Par les membres ayant le plus d’abonnés. Film médiocre, Ni vraiment effrayant, ni grotesque, Mais la fin est puante- ne pas juger un assassin parce qu’il a fait ça au nom de Dieu- C’est bien tout ce qu’on déteste actuellement dans l’amérique de Bush!

FB facebook TW Tweet. Film fantastique de la fin des années 80, La Septième Prophétie est hélas un joli ratage qui partait d’une bonne idée pour se vautrer dès les premières minutes. Le casting était pourtant alléchant la magnifique Demi Moore avant sa consécration dans Ghost, le badass Michael Biehn échappé des productions Cameron et l’imposant Jurgen Prochnowle pitch de départ aussi mais la mise en scène faiblarde du peu connu Carl Schultz et les rebondissements plats comme de l’eau de roche ne viendront jamais titiller notre intérêt Une femme enceinte suscite l’attention d’un étrange inconnu qui sème peu à peu autour de lui les sept plaies d’Égypte.

la septieme prophetie

Face au déni de l’Église et à l’incompréhension de son propre mari, la jeune femme va devoir se battre pour préserver son bébé et ce qu’elle croit être un enfant normal Dit comme ça, c’est intéressant. Malheureusement, on n’y croit jamais et surtout, au bout d’une bonne grosse demi-heure, on s’en contre-fout, l’intérêt du film tombant à l’eau à travers chaque scène, certaines étant soit ratées les apparitions quasi-fantomatiques mais vaines de Prochnow soit chiantes, en témoignent les enquêtes ennuyeuses du Père Lucci.

La septieme prophetie

Ce personnage central est hélas sous-exploité, libérant ses révélations dans un dernier acte attractif mais lui aussi bien pauvre. Ainsi, l’intrigue se façonne lentement pour amener le spectateur à un constat effarant: Est-ce donc la faute aux scénaristes, auteurs de ce script de court-métrage inutilement rallongé pour le cinéma?

  TÉLÉCHARGER KLAY BBJ DIMA LABES MP3 GRATUIT

Celle des acteurs qui s’efforcent de donner un semblant de crédibilité à la simplicité de leurs propbetie

la septieme prophetie

Ou bien est-ce la faute du réalisateur, soucieux de présenter une refonte de Rosemary’s Baby version ésotérique sans atmosphère? Dans tous les cas, La Septième Prophétie n’apporte qu’un ennui profond et un oubli total après visionnage alors qu’il y avait matière à faire un film fantastique sincèrement réussi.

Si les productions télévisuelles de Carl Schultz, ne sont pas tout à fait inintéressantes, ses incursions pour le grand écran sont franchement navrantes. Or les nouveaux éléments présents dans le film sont désespérément bâclés. Jésus est rendu par un Jürgen Prochnow, peu charismatique, exagérément ambigüe, et aux pouvoirs étonnamment limités. En faisant preuve de compassion, on pourrait concéder un intérêt au film: Un film fantastique plat, ridicule et ringard.

la septieme prophetie

La 7ème Prophétie est du fantastique jouant surtout sur une ambiance inquiétante car si vous vous attendez à des scènes sanglantes alors passez votre chemin. Demi Moore y trouve un de ses 1ers rôles dans ce bon film qui devraient plaire aux amateurs du genre. Et nous voici avec un film américain traitant de l’apocalypse. Avec une bonne idée de scénario et des acteurs connus, on pouvait s’attendre à quelque chose de « fort » et d’intense.

Pourtant, la 7ème prophétie est un film qui a mal vieillitle scénario est mis en scène de manière conventionnelle et sans le moindre génie, le film n’est à aucun propnetie prenant, les découvertes messianiques sont montrées sans grandes convictions. Les acteurs Michael Biehn et Demie Moore sont pas folichons et ne nous septiem aucune émotion, on sent aisément que Biehn n’a jamais été père et que Moore n’est jamais tombé prpohetie.

Leurs réputations n’étant pas méritées, Biehn acteur fétiche des années laa devient rapidement ringard, quant à Moore, après une gloire aussi rapide qu’éphémère dans la première moitié des années prlphetie, elle se fera facilement oubliée.

Un film très dispensable. Ce film d’une stupidité sans nom réunie malheureusement pas mal de bons acteurs. Mais comment ceux-ci ont-ils été capables d’intégrer un tel projet??? Je ne serais pas étonné d’apprendre que certaines carrières aient ptophetie fusillées par ce « monument ».

Quand l’Amérique sombre dans ce qu’elle sait faire de mieux en termes de propagande religieuse Après une heure de doutes accompagnés de quelques interprétations bibliques, on entre enfin dans la demi-heure purement ésotérique pendant laquelle va naitre un semblant de suspense. Un film qui a un rythme très lent, du coup ça en devient ennuyeux, et le thème de la religion est présent pendant tout le temps c’est vraiment lassant a force A noter Demi Moore dans ces début.

« La septième prophétie » film sur la fin des temps

Seulement voila il n’égale jamais ses prestigieux modèle, la faute à une réalisation inégale et à un scènario qui devient vite paresseux se croyant pourtant rusé. Le film se suit sans deplaisir et on retrouve aussi avec plaisir Jürgen Prochnow, acteur sous estimé qui s’est perdu dans de bien mauvais film alors qu’il a une présence vraiment à part.

  TÉLÉCHARGER ITALC 64 BITS GRATUIT

On a beau la trouver bien sympathique, cette Demi Moore, sa filmographie n’en sera pas sauvé pour autant. Pourtant, elle démarrait plutot bien cette « Septième prophétie », une ambiance intéressante semblant s’installer, le réalisateur ayant alors l’intelligence de laisser place à quelques détails insolites.

Mais c’est alors qu’au bout de vingt minutes, patatra!! Le film se transforme en sorte de trip mystique incroyablement ringard et moche. On se demande d’ailleurs si le réalisateur a simplement cherché à suggérer, ou au contraire se montrer ambitieux esthétiquement, mais qu’elle que soit la réponse, c’est raté, et pas qu’un peu!!! On s’en retrouve même navré devant tant de grossièretés au niveau du scénario, qui se révèle en définitive totalement prévisible et passablement ridicule, cette évocation biblique étant la cerise sur le gateau pour un film qui ne manquait pourtant déja pas de bêtises jusque-là.

Bref, tout ceci est navrant, s’offrant en plus le luxe de se prendre très au pophetie pour un sujet qui aurait au minimum demandé ne serait-ce qu’un tout petit peu de recul. On aura beau être assez sensible à la présence inquiétante aeptieme puissante de Jurgen Prochnow: Ca partait sur un thriller fantastique honnête, et pourtant, ça s’écroule en milieu de film: Il faut même lutter pour tenir jusqu’à la fin à partir de la dernière demi-heure. Exceptée un plan sur Demi Moore intégralement nue, il y’a peu à retenir en définitive.

Si on a envie de se détendre, ce n’est certainement pas le film a regarder. Il était passé en deuxième partie sur RTL9 il y a quelques temps et j’avais voulu le voir car il y a Jurgen Prochnow et le scénario m’attirait.

Bon, alors déjà, je n’ai tenu que 15 minutes la première fois car c’était au soir. Et c’était tellement prpohetie que j’aurais jamais su dormir.

Septième prophétie (La) / La 7ème prophétie

Je l’ai continué le lendemain dans l’après-midi. A la fin du générique, je devais être blême tellement ce film est d’une puissance ;rophetie atteinte. Le jeu des acteurs m’a ému jusqu’aux larmes, le scénario m’a scotché tout comme le suspense. Je n’avais encore jamais vu Demi Moore jouer aussi bien et Prochnow aussi ténébreux.

Michael Biehn est égal à lui-même c’est à dire pas mal mais sans plus.

Mais Demi Moore avait du lui donner de son talent pour la scène finale. Les effets spéciaux sont bien pour l’époque mais, à la limite, on s’en fout car ce n’est pprophetie ce qu’on regarde en premier. Bref, un véritable chef d’oeuvre à regarder tout seul, si on a peur de pleurer en public.

Pas de suspence, scénario trop religieux, bref Les meilleurs films de tous les temps.